Dossiers
mercredi, 14 août 2019
Si vous roulez en Suisse ou en Scandinavie, vous êtes plus en sécurité que partout ailleurs sur la planète, dit l'OMS. Mais si vous roulez en République Dominicaine, en Thaïlande ou en Afrique, attachez votre tuque - pardon, votre ceinture : c’est là qu'on trouve les routes les plus dangereuses au monde. Et au Québec, est-on en sécurité ou pas? On a la réponse…
Securite-routes-sures-risquees-monde-planete-voyage-3.jpg

Les routes les plus sûres sont…

C’est en Suisse, en Norvège et au pays des Volvo, que la sécurité automobile est la plus… sécuritaire, dit l’Organisation mondiale de la santé (OMS).

Mais ce beau palmarès l’est de peu: avec de 2,7 à 2,8 morts par 100 000 habitants, ces pays sont talonnés par celui qui a voté pour le Brexit – la Grande-Bretagne (avec 3,1 morts).

Parmi les autres pays champions de la sécurité automobile, on retrouve majoritairement ceux qui occupent l’Europe de l’Ouest et du Nord: les Pays-Bas (3,8 morts), le Danemark (4,0 morts), l’Irlande, l’Allemagne et l’Espagne (4,1 morts), ainsi que la Finlande (qui fait cependant un peu moins bien avec 4,7 morts).

Oh, n'oublions pas le Japon (4,1 morts), l'autre champion du bout du monde.

Les routes les plus dangereuses sont…

Tout à l’extrémité de l’échelle sécuritaire, on retrouve – sans surprise – les pays à l’économie moyenne, chancelante ou carrément déficiente.

Le Liberia est définitivement le pire endroit où conduire avec, toujours selon l’OMS, 35,9 morts par 100 000 habitants. Suit de très près la République Dominicaine, avec 34,6 morts.

Viennent ensuite bon nombre de contrées d’Afrique avec, parmi les pires, le Burundi et le Zimbabwe (34,7 morts).

Ailleurs sur la planète, le Venezuela et la Thaïlande ne donnent pas leur place, avec respectivement 33,7 et 32,7 morts par 100 000 habitants.

Et le Canada, dans tout ça?

Où le Canada se place-t-il dans ce plus récent palmarès de l’OMS qui, rappelons-le, date quand même de 2016?

Avec 5,8 morts par 100 000 habitants, le pays à la Feuille d’Érable vient se caser nez à nez avec la Belgique, mais derrière l’Australie et l’Italie, (5,6 morts), voire même la France (5,5 morts).

Cela dit, le Canada fait pas mal mieux que la Nouvelle-Zélande (7,8 morts) et que – oh surprise – les États-Unis.

Avec 12,4 morts, nos Voisins du Sud sont plutôt de la trempe du Chili (12,5 morts), voire... ils font pires qu'en Turquie, aux Philippines (12,3 morts), et même en Indonésie (12,2 morts)!

Québec : la bonne nouvelle

On attend avec impatience le nouveau bilan routier de l’OMS dans lequel, indéniablement, les statistiques se seront embellies, merci aux percées technologies et aux campagnes de sécurité des dernières années.

C’est que partout sur la planète, la sécurité automobile a fait des pas de géant – et ça s’applique au Québec.

D'ailleurs, le bilan routier 2018 dévoilé par la SAAQ permet à la Belle Province d’afficher sa 2e meilleure performance historique en termes de sécurité routière, avec 359 morts sur nos routes (c'est trois de moins qu’en 2017).

Si on fait le calcul par 100 000 habitants, c’est dire que le ratio de décès sur les routes québécoises est de 4,3 morts.

Non seulement ce ratio s’est amélioré par rapport au ratio québécois d’il y a cinq ans (en 2013, il était alors de 4,8 morts), mais c’est présentement un mort de moins que pour l’ensemble du Canada.

Du coup, si le Québec avait eu voix au chapitre de l'OMS, il se serait placé, dans le dernier palmarès mondial, devant la Finlande (4,7 morts), l’Autriche (5,2 morts), la France (5,5 morts) et l’Italie (5,6 morts).

Cela dit, le meilleur ratio «ever», le Québec l’a enregistré en 2014: avec 3,9 morts, c’est encore et toujours l’unique fois où nos routes ont fait moins de quatre morts par 100 000 habitants.

Copyright © 2015 Nadine Filion. Tous droits r�serv�s.